Tu zieutes...
Maman au naturel

Une dînette à s’en fendre la poire

06/01/2012

On assiste à un retour en force des jouets d’antan, silencieux, qui prennent forme dans des matières nobles et simples telles le bois. J’aime ces jouets qui font de l’imaginaire de nos bambins, la seule mécanique de leur éveil. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’acheter la première dînette de Têtarde, entièrement en bois. Un vrai succès !


Fruits, légumes et autres aliments sont composés pour la plupart; de deux parties désolidarisables, et rattachables en leur milieu par un petit bouton auto-agrippant de type velcro.

Moi qui m’étais promise, de ne jamais donner dans les jouets conçus pour le seul « genre féminin », ce fut difficile d’admettre que Têtarde faisait sa grande entrée dans les jeux d’imitation adulte. La poupée et la dînette qui font partie intégrante de l’éveil des enfants (filles ou garçons) en crèche, j’ai cédé à la vue de Têtarde forçant un pot à crayons à lui servir de verre à boire, tandis qu’un livre remplissait son beau rôle de plateau-repas. Une occasion en or pour diriger mes recherches vers une dinette non connotée (pas de rose, pas de froufrou), taillée dans une matière agréable au toucher et dont le poids encouragerait les manipulations soignées.

Direction : le moteur de recherche d’Ebuyclub (peut-être l’occasion d’étoffer un peu mon cashback ?) qui me redirige vers le marchand spécialiste des jouets en bois www.JeuxBois.com. Un tour d’horizon scrupuleux sur ce site agréable à parcourir, me permet d’apprécier une sélection de jouets douce à l’œil et au porte-monnaie. J’y découvre des jouets dont je ne soupçonnais même pas l’existence… Mon idée de départ s’affine et prend la forme finale d’un plateau de fruits et légumes à découper de la marque Plan Toys, et d’un plateau « gourmet léger », également à découper.



Le site est sérieux, la livraison est rapide et les deux sets prennent leur place sous le sapin, dans un délai qui ne laisse rien à redire. Les vingt mois de Têtarde, me rendaient anxieuse à l’idée de faire un bide total (maman-Noël, un rôle qui tient à cœur !). Ouf, la découverte des plateaux suscite plus d’excitation que le déballage lui-même : un exploit à cet âge ! C’est avec beaucoup de curiosité et d’amusement que nous avons découvert cette dînette en total décalage avec le marché du jouet, dominé par le plastique.

Il faut en tout premier lieu, vous parler de ce système bluffant de simplicité qui rend l’illusion du découpage. Fruits, légumes et autres aliments sont composés pour la plupart; de deux parties désolidarisables, et rattachables en leur milieu par un petit bouton auto-agrippant de type velcro. A l’aide du couteau approprié (couteau à lame fine ou couteau à dents… en bois cela va de soit), l’enfant se délecte à trancher ses aliments et à en distribuer les morceaux à ses invités. Le rendu sonore est si bon, que j’ai passé de longues minutes à la découpe, sous l’œil vigilant de Têtarde, afin d’apprécier la simulation.

Même quand il s’agit de faire plaisir à Têtarde, je ne peux me résoudre à ce qu’un jouet ne contribue pas, même un chouïa, à son éveil. Non seulement parce qu’il en est de mon devoir, mais aussi (et surtout) parce que j’y prend beaucoup de plaisir ! Or ces jouets garantissent un apprentissage ludique de l’aliment, par la qualité des couleurs et des matières choisies. Logiquement, l’enfant moins enclin à jeter à terre, un objet plein, aura aussi tendance à l’explorer sous tous ses angles, faisant ainsi appel à toute la concentration dont il est capable. Un autre avantage non négligeable, sur les reproductions alimentaires en plastique…

Conditions d’utilisation

  • Une petite fille de vingt mois
  • Au sol, sur une natte déroulée (à l’asiatique !)

Avantages

  • De belles couleurs vives qui captent l’attention
  • Des formes simples qui facilitent l’identification des aliments pour l’enfant
  • Les aliments ne sont pas reproduits à l’échelle, mais dans de bonnes proportions,
    et tiennent bien dans la main de l’enfant
  • Le poids justement choisi, de chaque produit incite à une manipulation soignée

Inconvénients

  • Pour un rangement pratique, mieux vaut systématiquement recoller tous les morceaux
    Si l’enfant n’est pas patient, il faudra vous y coller.
  • La nécessité de bien choisir la surface de jeu, sur laquelle l’enfant posera son plateau,
    car les fausses manœuvres au couteau, çà fait du bruit…
  • Les belles couleurs, le doux contact du bois… Autant de bonnes raisons qui mettent l’eau à la bouche !
    Vigilance requise pour les plus petites pièces, surtout lorsqu’elles sont découpées.

À propos de Pastille

Le blog que je sais même plus pourquoi je l'ai crée.

Je réponds !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • 59,260 hits

Pastille ?

Cliquez-ici pour suivre l'actualité de ce blog, et recevoir par mail, des notifications de nouveaux posts.

Rejoignez 720 autres abonnés

Mes rubriques !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 720 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :