Tu zieutes...
Amours & Humeurs, Et pour monsieur ?, Maman au naturel

Le guide du parent vraiment indigne (vol. II)

25/04/2012

L’indigne est tout frais, tout reposé, tout repu. Il est en forme et a hâte d’étaler son incompétence sur la blogosphère. Non, parce que l’indigne et Têtarde croupissent à Paris Plage tandis que les Parfaits baladent leurs rejetons sur les plages bretonnes. Oui, l’indigne ne prend jamais congé de sa nullité.


Depuis le premier volet, plus que jamais l’incertitude règne dans la tête de l’indigne.

Comprenez, l’avenir de son pays se joue, et lui s’inquiète de ce que sa future table de camping ne soit pas trop lourde.

Le foyer de l’indigne est donc aussi celui du doute.
Et le doute génère parfois de l’énervement.
Et l’énervement induit chez les indignes, qu’ils se rentrent dans le mou.

Tiens au fait…

7°) L’indigne belliqueux ne sait se contenir devant Têtarde


Bien qu’en temps normal, il sait adopter un langage doucereux faisant dire que tout est rose et pailleté en son foyer, il suffit d’un rien pour que l’indigne -la femelle surtout- ne se change en Hulk (pas incroyable pour un sou). Une chaussette pourrie qui traîne au sol, zen. Têtarde a peinturluré un incontournable de la bibliothèque de l’indigne, re-zen. Clebs a mangé de la pantoufle Isotoner, tout va bien… Quoi, comment çà plus de tabasco ?! Et mes spaghettis bolo, je les mange comment ?!!!!! Çà y est, c’est le drame.

Dans ces moments là, l’indigne est colère. Il rompt le pacte de Charles Ingalls (décrété en -9 avant Têtarde) stipulant que nul ne doit élever la voix en présence de Têtarde afin de respecter sa nature innocente et la préserver des mesquineries adultes. L’indigne qui a savamment dosé sa soupe de reproches injustifiés, démarre au quart de tour sous l’œil impassible de Têtarde. Et vas-y que je t’en tartine plein sur ta face. L’indigne bis pourrait entamer un repli stratégique me direz-vous.

C’est cadeau !  [faites péter le son]
Remix indigne d’un discours de Charles Ingalls, père fondateur de l’Ordre des Parfaits.




Et bien non, car l’indigne est une bête asinine dont l’entêtement n’a d’égal que son caractère indigne. Et bam, joute de verbes et de regards hostiles qui d’incohérence en futilités, finit irrémédiablement dans une effusion d’excuses et de bécots. L’indigne s’en persuade : Têtarde a déjà assimilé grâce à lui, que l’amour vrai de vrai s’écrit chez l’indigne avec un petit a, et que tel Sa Sainteté M. Jackson, il n’est ni tout blanc ni tout noir mais qu’il fonctionne très bien (et même au-delà de 50 ans s’il ne prend aucun médocs). Dans les cas où l’indigne se retrouve seul avec sa colère, sa parade est la suivante.

8°) Dans le salon de l’indigne, trône un sac de frappe gonflable


Car il n’est pour l’indigne d’autre tâche plus noble que de laisser son corps s’exprimer, passée sa huitaine derrière l’écran (en fin de journée l’indigne ne voit plus qu’en 2D et tend à vouloir cliquer sur tout ce qui lui passe sous le nez). Dans cet escalade de violence, l’indigne fait la courte échelle à Têtarde, dont on ne doit négliger la frustration générée par une huitaine passée en collectivité, abandonnée à une horde de mini-Parfaits.



Cette boule de stress se doit alors d’être canalisée dans une fulgurance de patates rotatives et kicks latéraux in yaaa faaace ! dirigée vers ce défouloir qui ne sait rendre les coups (l’indigne est lâche). Il a été décidé entre les indignes que lorsque Têtarde troquera son CD de berceuses du monde pour le hit des Survivors, ceux-là méditeront (peut-être) un réajustement dans la méthode. Pour l’heure et à l’évidence, les fous rires provoqués libèrent les poumons de Têtarde et sont la promesse d’un sommeil non seulement anticipé mais surtout, profond et réparateur.

9°) Le soir, l’indigne soumet Têtarde à un entraînement intensif


Parce que bon, l’indigne n’a pas trouvé d’autres solutions pour aller mourir au fond de son pieu en toute sérénité [Cf article 3° du Guide du Parent vraiment Indigne volume I]. Il est donc fréquent que Têtarde se retrouve tard le soir avec Clebs et ses deux indignes de géniteurs, à arpenter le parc à clebs sous le prétexte d’une "petite balade digestive". En réalité "sortie de la dernière chance".

Hors de question bien sûr, de porter Têtarde si elle ne présente des signes avancés de fatigue ; l’indigne a décrété que lorsque Têtarde deviendrait grenouille, celle-ci se verrait offrir une BM-double-pieds hybride, fonctionnant à 60 % à l’énergie de ses pattes, et 40% à celle des indignes. Mais surtout, l’indigne sait que marcher et courir participeront à forger son autonomie et sa résistance (mouais…).

10°) Têtarde connaît l’environnement Mac & PC


Un indigne avec Iphone + un indigne avec Iphone = une Têtarde sIphonée.

Têtarde sait que lorsqu’ils s’emparent de leurs boîtiers magiques, les indignes caressent le monde du bout de leurs doigts. Elle réclame donc avec insistance son petit tour américain pour y mater Will I Am et Jason Mraz donner de la voix chez Sesame Street (Têtarde est très au fait des émissions américaines pour gnômes). Et l’indigne se soumet, n’économisant pas sa hargne contre Youtube. A ce propos, voilà encore une violation du décret de Charles Ingalls stipulant entre autres aberrations, que Têtarde ne serait jamais ô Grand Dieu, jamais, soumise aux vilaines ondes du wi-fi et a fortiori, des écrans en tous genres. Soit, l’indigne est abonné au ratage.




Pour précision, l’indigne cet éternel indécis, ne se positionne pas dans la bataille qui opposent les partisans de la Pomme et ceux du Parti Conventionnel. De ce fait, il expose sciemment Têtarde à un environnement mixte afin dit-il, de l’élever dans un monde de technologies où tous se tiennent la main et chantent la paix. Seul l’indigne n’est dupe : ils assimilent rudement vite à cet âge et c’est drôlement pratique d’envoyer Têtarde allumer le PC…

A suivre.

[L'indigne a faim]

About these ads

À propos de Pastille

Le blog que je sais même plus pourquoi je l'ai crée.

Je réponds !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • 54,331 hits

Pastille ?

Cliquez-ici pour suivre l'actualité de ce blog, et recevoir par mail, des notifications de nouveaux posts.

Rejoignez 725 autres abonnés

Mes rubriques !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 725 autres abonnés

%d bloggers like this: